Google pris la main dans le sac : ils collectaient des données très précises à l’insu des Australiens !

Encore une bonne raison de se réjouir de la législation à venir en Europe. Selon Larry Kim, les autorités australiennes vont instruire une enquête sur Google dans leur pays. Selon une révélation d’Oracle – son concurrent – le géant de Californie moissonnait 1 giga par mois de données personnelles de tous les téléphones Android d’Australie.
Parmi ces données : la localisation, même quand elle était désactivée, même sans app installée, et même sans carte SIM installée !!
Google a mappé tous les points wifi, les antennes relais, les adresses IP ce qui leur permettait de localiser un téléphone qui tente de se connecter même si la localisation était éteinte. Pire : les 10 millions d’utilisateurs d’Android en Australie ont aussi dû payer pour envoyer ces données via leur connexion 3G / 4G !

On se demande comment une telle affaire aurait pu se terminer avec un RGPD australien en place… Et on peut se poser la question du déménagement de 1.25 milliards de profils Facebook (hors UE / USA / Canada) de l’Irlande vers la Californie.

Données décryptées sur les Android d’Australie – https://twitter.com/larrykim
X